Affiner la recherche 
Dimanche 28 Mai 2017
Site accessible aux handicapés
Plan interactif des services publics et parapublics de proximité
Mes demandes d'actes d'État Civil en ligne
Mon guide en ligne des droits et démarches administratives avec Service-Public Local

Visite de Gradignan en photos
  Envoyer cette page par courrielImprimer cette page  
 

Coordonnées mairie

Hôtel de Ville :
Allée Gaston Rodrigues
CS 50105
33173 Gradignan cedex
France
Téléphone :
+33 (0) 5 56 75 65 00
Télécopie :
+33 (0) 5 56 75 75 69
mairie@ville-gradignan.fr

Accueil :
» le lundi de 13h à 19h
» du mardi au vendredi de 8h à 16h
» le samedi de 9h à 12h (permanence État Civil uniquement)

Plan d'accès à l'Hôtel de Ville de Gradignan
 

Portail famille Bamboo
En savoir plus sur Bamboo

Couverture du journal municipal
Télécharger le journal municipal au format PDF


Agenda


Actualités


Ville Internet 2007 @@@


Villes et Villages Fleuris


Ville Fleurie - 2 fleurs

Ville Fleurie - 2 fleurs

Site du développement durable de la Ville de Gradignan

Retrouvez Gradignan Ma Ville sur Facebook

La Poterie

Le site de la poterie

Des trois fours qui existaient au siècle dernier à Gradignan, deux sont encore debout : celui qui est visible à l'extérieur de la poterie et un autre situé à l'intérieur des locaux. Ils ont été construits entre 1841 et 1855. La présence d'argile et de sable explique qu'avant les fours il y avait déjà une tuilerie.


Pourquoi cette forme de bouteille ?
Leur curieuse forme de bouteille n'est pas exclusive à Gradignan. On la retrouve en Angleterre et à Sèvres. La hauteur imposante de la coupole et le rétrécissement du conduit évitaient la déperdition de chaleur. D'autre part, ces fours chauffés au coke permettaient d'atteindre une température de 1200°C donnant des poteries plus résistantes.


Quatre tonnes de charbon par jour
Les trois fours étaient alimentés à tour de rôle par quatre tonnes de charbon par jour. La cuisson se faisait en deux temps : d'abord dans la partie haute du four qu'on appelle le « globe » : la chaleur portée à 600° donnait ce qu'on appelle un « biscuit », matière blonde et fragile. Les pots à fleurs et à résine se contentaient de cette première cuisson. Puis on émaillait la poterie. Enfin on cuisait une seconde fois dans la partie basse du four à une température beaucoup plus élevée : 1200°C. L'ustensile était alors beaucoup plus résistant.


Une production ménagère
On produisait surtout du grès. Les ustensiles de base étaient le pichet et la casserole. Cette dernière allait sur le potager posé sur des braises. On produisait également des plats ronds, ovales, des bouillottes cylindriques et plates, des pots à graisse, des briques, des gardales, des cafetières. Ces poteries de ménages étaient vendues dans toute la Gironde.


Le coup fatal
La seconde guerre mondiale a porté un coup fatal à la poterie : manque de charbon et de matières premières, évolution de la demande (les plats ne supportent pas la flamme directe des nouvelles cuisinières à gaz, apparition d'ustensiles en plastique). Au début des années 50, la poterie ferme ses portes. Elle sera rachetée par la commune en 1982.

Haut de la page


Retrouvez Gradignan Ma Ville sur Facebook
Envoyer cette page par courrielImprimer cette page
  Copyright Ville de Gradignan (33)
Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits. Mentions légales.
Contact
| Site optimisé pour une résolution 1024*768 | Réalisation Alienor.Net | Hébergement Alienor.Net |